Groupe majorité municipale - Septembre/octobre 2021

Plus que jamais, l'urgence climatique et sociale.

Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) est la référence scientifique sur les enjeux climatiques. Sept ans après sa dernière publication, le GIEC a publié cet été le premier volet de son nouveau rapport, dont l'ensemble du contenu sera rendu public en 2022. Nous savons déjà qu'en 2050 le climat de Bordeaux s'apparentera à celui de Séville (étude régionale Acclimaterra), les vagues de chaleur récentes ne sont malheureusement qu'un avant-gout.

Ce constat nous a amené à décréter l'urgence climatique et sociale : c'est le sens de l'action de notre majorité municipale
depuis un an. L'ensemble des mesures que nous engageons permettent de mettre Bordeaux sur la bonne trajectoire d'une ville adaptée aux enjeux écologiques, climatiques et sociaux.

Pour lutter contre les îlots de chaleur, nous végétalisons notre ville grâce à la plantation d'arbres partout où c'est possible, de micro-forêts comme place Billaudel ou parc Bühler aux Aubiers, et aux permis de végétaliser proposés aux habitants afin qu'ils s'approprient l'amélioration de leur cadre de vie.

Pour verdir les constructions de bâtiments et lutter contre l'imperméabilisation des sols (alors que les pluies diluviennes dans le Nord nous alertent) nous avons créé le label "Bâtiment Frugal Bordelais".

Un écosystème économique local dynamique permettra de décarboner notre économie et de gagner en souveraineté,sécurité et résilience alimentaires. L'installation d'un maraîcher au Haillan, la création de marchés de producteurs locaux ou la revitalisation du fleuve s'inscrivent dans ces objectifs.

L'adaptation au changement climatique ne peut se construire que dans la solidarité. Ce sont les plus fragiles qui risquent le plus : les jeunes enfants, les personnes âgées, les personnes précaires et à la rue, les migrants. La remise en fonction de la plupart des fontaines à eau, l'installation de douches publiques autonomes, de tarifs adaptés dans les transports ou la restauration scolaire, la construction de nouvelles écoles, la mobilisation de tous les acteurs pour la réussite de tous nos élèves avec le label "Cité éducative", sont autant d'actes concrets. Cette solidarité est d'autant plus nécessaire que nous avons conscience des difficultés que la crise sanitaire et sociale actuelle fait peser sur nos concitoyens.

Si les dernières élections locales confortent la politique menée par notre majorité de gauche et écologiste à Bordeaux, nous savons qu'il reste beaucoup à faire. Vous êtes nombreux à nous interpeller pour faire plus, plus vite, mieux. Votre parole, nous continuerons à l'entendre. Le Parlement mobile, expérimenté cet été dans tous les quartiers, ou encore la concertation avec les acteurs culturels via le Forum de la culture, ou sur la dimension sportive avec le Forum du sport, sont significatifs de cette nouvelle relation démocratique que nous voulons engager avec vous. La démocratie ne doit pas être un supplément d'âme mais bien au coeur de toute action publique. C'est en faisant confiance à l'intelligence et l'énergie des Bordelaises et des Bordelais, avec vous, ensemble, nous pourrons relever ces défis.