Sobriété énergétique : extinction des monuments et des panneaux publicitaires lumineux

Mis à jour le 14 octobre 2022

A la suite des annonces de Pierre Hurmic en matière de sobriété énergétique, des mesures concrètes sont d'ores et déjà mises en oeuvre : l'extinction de 85% des monuments depuis le 10 octobre et l'extinction des lumières et des moteurs des panneaux publicitaires, depuis le début du mois d'octobre.
Panneau publicitaire lumineux concerné par l'extinction des lumières et moteurs de 23h à 7h.

Extinction des panneaux publicitaires lumineux

Dans le cadre de sa nouvelle concession de mobilier urbain publicitaire et non publicitaire votée à l'occasion du conseil municipal de juin dernier, effectif depuis le début du mois d'octobre, la Ville a souhaité réduire l'impact énergétique de ces mobiliers urbains, lutter contre la pollution lumineuse, en allant au-delà des exigences légales. La Ville a ainsi imposé au délégataire l'extinction des moteurs et l'éclairage des panneaux publicitaires entre 23h et 7h du matin. Ce changement est déjà visible depuis plusieurs jours pour les Bordelaises et Bordelais.
L'extinction des moteurs et de l'éclairage, ainsi que la généralisation des LED dans ces mobiliers permettra une économie d'énergie de plus de 85%.
Les publicités numériques et animées sont également désormais interdites. La Ville a aussi demandé à l'opérateur d'employer du mobilier urbain reconditionné et d'avoir recours à des véhicules décarbonés. Une réduction de l'impact écologique qui passe également par une diminution de l'affichage avec la suppression des formats 8m2 à l'intérieur des boulevards et sur les boulevards et l'interdiction d'implanter des panneaux publicitaires dans un rayon de 100 mètres autour d'une entrée d'école élémentaire.

Extinction de 85% des éclairages des monuments municipaux

L'extinction des monuments municipaux est effective depuis le 10 octobre, à l'exception de 12 places et sites emblématiques de Bordeaux, qui s'éteindront à 23h l'hiver et à minuit l'été, soit une heure de moins. Les monuments  maintenus allumés sur les 123 initiaux sont : la fontaine des Trois Grâces , le palais de la Bourse, le Grand Théâtre, la façade de l'hôtel de ville, la cathédrale Saint-André, la porte Cailhau, la porte Dijeaux, le monument aux Girondins, les colonnes rostrales, la Grosse cloche, le pont de pierre, la basilique Saint-Michel, le pont Chaban-Delmas, la porte de Bourgogne et la place des droits de l'Homme.
L'extinction des monuments et la réduction du temps d'allumage des mises en lumière des monuments emblématiques, permettront de réaliser une économie d'énergie annuelle de 214 MWh.

Sobriété et indépendance énergétiques

Afin d'atténuer le choc de la facture énergétique et préserver les services offerts aux habitants, la Ville de Bordeaux a engagé un plan de sobriété qui permettra d'économiser près de 2,6 millions d'euros en 2023.
Depuis le début du mandat, Bordeaux a augmenté son autonomie énergétique de 4% à 7%. D'ici 2026 elle ambitionne de passer à 41%, en réduisant ses consommations et en produisant sa propre énergie.