Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes

La ville de Bordeaux s'engage contre les violences sexistes et sexuelles à l'occasion de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes.
Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes
A cette occasion, la ville soutient et lance plusieurs actions visant à prévenir et à lutter contre les violences sexistes et sexuelles.
Le violentomètre
Lancement du violentomètre sur des sacs à pain et des sacs de pharmacie
La Ville de Bordeaux lance une campagne de communication afin de prévenir et de lutter contre les violences faites aux femmes au sein du couple, articulée autour d'un outil de prévention des violences imprimé sur des sacs à pain et des sacs de pharmacie : le violentomètre.

Il s'agit d'un outil simple, particulièrement destiné aux jeunes femmes, pour "mesurer" si sa relation amoureuse est basée sur le consentement et ne comporte pas de violences. Initialement créé en Amérique Latine, le violentomètre a été adapté en France en 2018 par l'Observatoire des violences faites aux femmes (OPVF) de la Ville de Paris, l'Observatoire des violences envers les femmes du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis (93) et l'association En avant toute(s). ). L'opération sacs à pain est une initiative du collectif Nous Toutes qui a mobilisé les collectivités territoriales sur le sujet. 
Présenté sous forme de règle graduée, le violentomètre rappelle ce qui relève ou non des violences à travers une gradation colorée de 24 échelons pour mesurer et identifier d'éventuelles violences au sein du couple (Vert "Profite", Orange "Vigilance, dis stop !" et Rouge "Protège-toi, demande de l'aide").
Photo du violentomètre sac à pain
Le violentomètre, ainsi que les numéros d'urgence et d'écoute en cas de violences seront imprimés sur des sacs à pains et des sacs à pharmacie distribués dans la Ville. Un réseau d'affichage avec les n° essentiels accompagnera cette campagne de communication. Si le violentomètre mobilise un vocabulaire adapté au public jeune, avec recours au tutoiement, ces numéros sont à destination de toutes les femmes victimes de violences conjugales, sans distinction d'âge.

Au regard de l'ampleur des violences faites aux femmes et leur gravité, la Ville de Bordeaux souhaite, par cette campagne, d'une part contribuer à mieux protéger les personnes victimes et d'autre part, mieux sensibiliser la société civile et faire de la lutte contre les violences sexistes et sexuelles un enjeu sociétal. Cette campagne concerne 25 000 sacs à baguettes et 20 000 sacs à pharmacie au sein de 20 boulangeries et 20 pharmacies.

 
Renforcement du dispositif "demandez Angela"
Le dispositif "Demandez Angela", lancé en tant qu'expérimentation cet été par la mairie de Bordeaux, vise à lutter contre le harcèlement et le sentiment d'insécurité en général de jour comme de nuit. Il consiste en un réseau solidaire d'établissements qui s'engagent à accueillir toute personne se sentant en situation d'insécurité ou de harcèlement, quel que soit son âge, son genre ou sa condition. 
Le dispositif a été lancé cet été, dans un premier temps auprès du réseau partenaire d'établissements "Bordeaux la nuit", qui ont pu suivre une sensibilisation menée par le CACIS.

Cette expérimentation se déploiera également autour d'un réseau en journée (bars, restaurants, hôtels, supermarchés, commerces...). Si vous souhaitez rejoindre le dispositif ou avoir plus d'informations, vous pouvez contacter la ville de Bordeaux.


Installation d'une plaque commémorative en hommage aux femmes victimes de violences
Le Conseil municipal de Bordeaux a décidé la pose d'une plaque commémorative en hommage aux femmes victimes de violences. Accompagnée d'une minute de silence, elle sera présentée lors du prochain conseil municipal du 14 décembre et posée ensuite dans les jardins de l'hôtel de ville.


Rappel des numéros d'urgence
  • 3919, numéro national d'écoute gratuit pour les femmes victimes de violences et les témoins
  • tchat de l'association En Avant Toute(s) 
  • 114, numéro national d'appel d'urgence gratuit pour les personnes sourdes et malentendantes
  • 115, numéro d'urgence pour les personnes sans solution d'hébergement 
  • 119, numéro national pour signaler des situations de danger concernant des enfants 
  • 17 : Police nationale, 24h/24, 7j/7, en cas d'urgence
  • 15 : SAMU

Vous pouvez également vous rendre au Point Information Femmes, au centre commercial de Mériadeck.