Groupe Bordeaux ensemble - Septembre/octobre 2021

Pour éviter un mouvement "Saccage Bordeaux", créons un groupe de travail afin de veiller à préserver la beauté de notre ville !

Au printemps dernier, face aux aménagements temporaires, à la modification du mobilier urbain historique et à la dégradation croissante de la propreté à Paris, les réseaux sociaux connaissaient une vague d'émotion avec le hashtag #SaccageParis.

Bordeaux est reconnue, notamment par l'UNESCO au titre d'un ensemble urbain exceptionnel, pour la richesse de son patrimoine architectural et l'exceptionnelle beauté de ses paysages. La politique d'embellissement menée lors des derniers mandats y a lourdement contribué. Le charme de notre ville fait la fierté des Bordelaises et des Bordelais tout en attirant de nombreux touristes chaque année ; c'est pourquoi nous pensons qu'il est nécessaire de mener une politique spécifique en direction de la préservation de la beauté de Bordeaux.

Or, depuis quelques années, la dégradation du contexte sécuritaire national et international impose que des mesures de sécurisation de l'espace public soient prises : déploiement de blocstops, pose de barrières... Ces mesures, aussi consensuelles que nécessaires, modifient profondément la physionomie de notre ville et les dispositifs mis en place de manière temporaire semblent aujourd'hui être installés durablement, sans pour autant qu'une réflexion soit engagée quant à leur intégration, sur le long terme, dans le paysage urbain.

Depuis une époque plus récente, d'autres installations présentées comme réversibles et temporaires affectent le paysage bordelais. La politique dite "d'urbanisme tactique" menée depuis un an par la municipalité, outre qu'elle s'appuie sur des modifications brutales et non concertées des sens de circulation, se caractérise par la même utilisation de la couleur jaune pour les équipements déployés. Une ville de la strate de Bordeaux ne peut se satisfaire de la multiplication de ces équipements provisoires qui seront probablement conduits à durer, au détriment du visage de Bordeaux.

L'accumulation de l'ensemble de ces dispositifs fait perdre à notre ville ce qui fait son charme et, partant, sa renommée.

C'est la raison pour laquelle nous avons proposé à l'équipe municipale de mettre sur pied un groupe de travail - associant majorité et opposition, dans la mesure où il doit s'agir d'un sujet dépassant les clivages - dédié à la préservation de la beauté de Bordeaux. Nous devons doter Bordeaux d'un plan pluriannuel de travaux définitifs afin d'éviter que la multiplication des aménagements temporaires dans la ville ne soit synonyme de son enlaidissement.

Notre ville ne saurait connaître une campagne #SaccageBordeaux : il en va de notre rayonnement, de notre attractivité, mais aussi de notre fierté.

Bonne rentrée à toutes et à tous.