Groupe Renouveau Bordeaux - Septembre/octobre 2021

La tentation de l'immobilisme.

Pour Pierre Hurmic, maire de Bordeaux, une première année de mandature s'est achevée. Cette période nous a mené à faire le bilan de l'action municipale en présentant une nouvelle initiative : l'Hurmicomètre*.

Afin de pouvoir juger uniquement sur les faits et les résultats, nous avons décidé de créer et lancer, en juin dernier,le premier outil d'évaluation et de mesure des engagements du maire de Bordeaux. Parce que nous pensons que la confiance dans les élus passe avant tout par la tenue des engagements pris devant les électeurs, l'Hurmicomètre permet ainsi à chacun de suivre leur réalisation et d'en évaluer l'efficacité.

Dès son élection, Pierre Hurmic avait insisté sur plusieurs urgences : écologique et climatique, sociale et démocratique. Cependant, un an après, nous n'avons pas vu se dessiner de véritables réponses. En effet, le maire de Bordeaux avait promis beaucoup de choses lors de la campagne municipale et a réalisé peu d'actes. Pourtant il y a urgence à agir vite dans notre ville sur de nombreux sujets comme la qualité de l'air, la question des mobilités sur nos territoires, la salubrité et la sécurité publique, le prix du logement, etc.

Tout au long de cette première année, nous avons pu observer des renoncements importants pour l'équipe municipale, tels que l'abandon de la Rue Bordelaise, la création de vraies pistes cyclables sécurisées, ou encore le doublement des effectifs de la police municipale pour assurer plus de tranquillité et sécurité publiques.

Aussi, de nombreuses promesses et engagements sont au point mort depuis un an, comme pour la question des mobilités par exemple : pas d'élargissement de la zone piétonne du centre-ville de Bordeaux, ni d'augmentation du nombres des navettes fluviales pour traverser la Garonne, ou encore de création de liaisons performantes en bus express entre les communes périphériques à proximité de la rocade.

Si certaines mesures, par exemple sur la végétalisation de la ville, vont dans le bon sens, le début de ce mandat est bien trop timide. Comme nous avons pu déjà le souligner, lorsque les mesures les plus fortes ne sont pas engagées dès le début du mandat, il est très difficile de mener les engagements à leur terme.

Avec Renouveau Bordeaux, en cette rentrée, notre seule ligne de conduite reste d'obtenir des avancées concrètes pour toutes et tous. C'est pourquoi, cette année, nous resterons cette opposition engagée qui propose, afin de servir au quotidien notre unique objectif : faire avancer notre ville, Bordeaux.

* Vous pouvez retrouver l'Hurmicomètre et y contribuer sur https://hurmicometre.fr/