Les Assises de la démocratie permanente

Mis à jour le 15 juin 2021


De mai à octobre, la ville de Bordeaux organise les Assises de la démocratie permanente. Dans toute la ville et sur le web, tous ceux qui font et vivent la ville sont invités à co-construire les modalités pour revitaliser la démocratie locale. Mêlons-nous de ce qui nous regarde !
Elles prennent la forme de rencontres, ateliers ludiques, projections, spectacles vivants et débats en plein air ou en ligne pour s'adapter aux évolutions des contraintes sanitaires. L'objectif est d'amener les Bordelais à participer à l'élaboration d'une boite à outils de la démocratie permanente et d'une charte de fonctionnement, qui pourra se décliner dans toutes les délégations de la ville (sport, urbanisme, culture...).
Visuel Participation et démocratie permanente

Les outils

Deux outils fondamentaux ont été élaborés afin de susciter, d'encourager la participation de toutes et tous dans cette démocratie permanente.

Une plate-forme en ligne
Chaque Bordelaise et Bordelais peut l'utiliser pour donner ses avis, ses envies. Solution open source Decidim, créée par la ville de Barcelone et adoptée par de nombreuses villes dans le monde avec une logique d'amélioration continue, cette plateforme permet aux habitants de soumettre des idées et de les confronter aux autres, mais aussi à la Ville de proposer des questionnaires, sondages, vidéos et un agenda d'événements.
La plateforme participative des assises en ligne

La Ville vous invite à (re)questionner votre rapport à la démocratie locale à travers 3 thématiques :


 

Le "Parlement mobile*"
Agora en bois de 80 places, structure à la fois symbolique et physique, sera mis à disposition des habitans pour leur permettre de se réunir et de participer aux rencontres animées par des acteurs locaux ou spécialisés dans l'intelligence collective. De juillet à septembre, le Parlement s'installera chaque semaine dans les 8 quartiers de Bordeaux pendant toute une journée. Objectif : faire connaître, échanger, débattre autour des questions de démocratie et de transition écologique. 
 

Parlement mobile
Le parlement mobile
(Conception Bureau d'Architecture Modeste pour Etica-réalisation Le Bureau Baroque)

Le programme

Des ateliers de réflexion et de travail
  • Ateliers de co-construction de la trame du contrat démocratique avec des citoyens, des élus et des agents de la ville
  • Ateliers de réflexion sur les instances existantes : conseils de quartier, conseils citoyens, budget participatif… avec les parties prenantes mais aussi tous ceux qui le souhaitent dans une logique d'intelligence collective.
     
Des temps d'inspiration en visio
 
  • La conférence de lancement, le 19 mai : "Faire face aux défis du siècle : et si on décidait ensemble ?"
    Table ronde autour du maire sur le thème de la transition démocratique au service de la transition écologique. Avec des témoignages de citoyens, membre du conseil municipal des enfants de Bordeaux, militants associatifs, entrepreneure engagée…
  • Rencontre avec Anouch Toranian, adjointe à la maire de Paris en en charge de la vie associative, de la participation citoyenne et du débat public le 9 juin.
  • Rencontre avec Aya Himer, Conseillère municipale déléguée de la ville de Mulhouse à l'Animation du conseil des enfants ; au suivi du conseil des ados et des jeunes ; à la vie étudiante le 23 juin.
  • Témoignages (Allemagne, Pérou, Burkina Faso et Québec) autour de l'engagement citoyen dans la vie/l'aménagement de la cité et le rôle des femmes en particulier le 1er juillet.
     
Des moments de rencontre et de débat dans les quartiers
  • Dès le mois de juin, interventions dans les quartiers en biporteur pour aller à la rencontre des gens via des espaces de concertation mobile avec questionnaire et porteur de parole. Objectif : écouter et recueillir la parole des habitants, des commerçants…
  • Présence aussi dans les écoles, pendant la pause méridienne ou en fin de journée pour échanger avec les enfants, les enseignants, le personnel de mairie. Les rencontres dans les collèges et lycées plus complexes à mettre en oeuvre au vu des conditions sanitaires et de la fin d'année toujours compliquée avec les examens seront prévues à la rentrée de septembre.